21 février 2013

ACTU : Elections législatives 2013 à Djibouti

Jean-Marie COLLIN

Le 22 février prochain, Djibouti, petite République stratégique de la corne de l’Afrique va vivre une nouvelle page de son histoire.

Pour la première fois depuis son indépendance (1977), il est possible que l’opposition entre au Parlement à l’issue des élections législatives. En effet, l’opposition a décidé non seulement de participer à cette vie de la démocratie, mais aussi de créer une large coalition derrière Daher Ahmed Farah, président du Mouvement pour le renouveau démocratique et le développement (MRD) et porte-parole de l’USN. Ainsi le Mouvement des Républicains Solidaires (MRS) et son président, Alexis Mohamed, ont décidé de rejoindre et de soutenir cet homme qui représente « le principal leader de l’opposition ». 

Autre facteur qui peut assurer une entrée de l’opposition au Parlement, le changement de mode de scrutin. Celui-ci va inclure désormais une dose de proportionnelle, laissant par conséquent aux petites formations politiques une possibilité de voir ses représentants être élus.

Ces élections vont être surveillées par plus de soixante observateurs internationaux issus de l'Union Africaine, de la Ligue Arabe, de l'Autorité intergouvernementale sur le développement et de l'Organisation de la coopération islamique. De nombreuses fraudes avaient été relevées lors des derniers scrutins, notamment dans les bureaux de vote de l’étranger.

* Retrouvez cet article sur le blog Défense et géopolitique (Alternatives internationales)

Aucun commentaire :

Publier un commentaire