20 septembre 2025

INFOS

  • Multipol est un réseau international et interdisciplinaire de chercheurs et d’experts en droit international et relations internationales, provenant de milieux professionnels divers, tels que la justice internationale, la diplomatie, la recherche et la fonction publique internationale. Depuis sa création en 2006, Multipol a connu une audience grandissante. Le réseau fonctionne sur la base du volontariat de ses membres. Afin d'assurer sa pérennité, n'hésitez pas à vous joindre à nous et à participer par vos contributions : contact.multipol@gmail.com.
  • Portrait. Retrouvez, sur le site de la Société française pour le droit international (SFDI), le portrait du juge Antônio Augusto Cançado Trindade (1947-2022), rédigé par Léandre Mvé Ella.
  • New additions to the UN Audiovisual Library of International Law (AVL) (28 April 2023). The Codification Division of the Office of Legal Affairs recently added a new lecture to the UN Audiovisual Library of International Law: a lecture on "The End of an Armed Conflict under International Law", by Mr. Dustin A. Lewis, Research Director, Program on International Law and Armed Conflict at Harvard Law School. 

16 février 2024

OUVRAGE : H.S. Antunes et al. (eds.), Multidisciplinary Perspectives on Artificial Intelligence and the Law

Henrique Sousa ANTUNES, Pedro Miguel FREITAS, Arlindo L. OLIVEIRA, Clara Martins PEREIRA, Elsa VAZ DE SEQUEIRA, Luís Barreto XAVIER

This open access book presents an interdisciplinary, multi-authored, edited collection of chapters on Artificial Intelligence (‘AI’) and the Law. AI technology has come to play a central role in the modern data economy. Through a combination of increased computing power, the growing availability of data and the advancement of algorithms, AI has now become an umbrella term for some of the most transformational technological breakthroughs of this age. The importance of AI stems from both the opportunities that it offers and the challenges that it entails. While AI applications hold the promise of economic growth and efficiency gains, they also create significant risks and uncertainty. The potential and perils of AI have thus come to dominate modern discussions of technology and ethics – and although AI was initially allowed to largely develop without guidelines or rules, few would deny that the law is set to play a fundamental role in shaping the future of AI.

12 février 2024

OUVRAGE : C. Stahn (ed.), The International Criminal Court in Its Third Decade: Reflecting on Law and Practices

Carsten STAHN

This volume examines lessons learned in over two decades of ICC practice. It discusses macro issues, such as universality, selectivity, new technologies, complementarity, victims and challenges in the life cycle of cases, as well as ways to re-think the ICC regime in light of the Independent Expert Review, aggression against Ukraine, and novel global challenges.

9 février 2024

OUVRAGE : J.-M. Thouvenin, J. Joly Hébert (dir.), La Cour internationale de Justice à 75 ans

Jean-Marc THOUVENIN, Jessica Joly HÉBERT

L'ouvrage La Cour internationale de Justice à 75 ans réunit les textes des contributions écrites qui font suite au colloque qui s'est tenu les 19 et 20 novembre 2021 au Centre de droit international de l'Université Paris Nanterre (CEDIN), à l'heureuse initiative du Juge Yusuf, alors Président de la Cour internationale de Justice, qui a bien voulu nous offrir la préface du livre.

6 février 2024

OUVRAGE : H. Cantú Rivera (ed.), The Universal Declaration of Human Rights: A Commentary

Humberto CANTÚ RIVERA

The adoption of the Universal Declaration of Human Rights (UDHR) on 10 December 1948 by the United Nations General Assembly marked a groundbreaking moment in the field of international law. Not only would it start to move away from its original conception as an exclusively State-centered domain: it would also mark the progressive transformation of international into a law for humankind. This instrument started a codification and institution-building process that would slowly evolve into a complex framework of treaties, bodies and procedures revolving around the protection of the human being against the actions – or omissions – of the State. This commentary provides a specific analysis and reflection of how each one of the rights enshrined therein have evolved over time.

1 février 2024

ACTU : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger annoncent leur retrait de la CEDEAO

Kadidiatou HAMA

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a été créée par un accord multilatéral entre 15 États de l'Afrique de l'Ouest ayant signé son Traité constitutif le 28 mai 1975. Conformément à l'article 3 dudit traité, la CEDEAO vise à « promouvoir la coopération et l'intégration dans la perspective d'une union économique de l'Afrique de l'Ouest en vue d'élever le niveau de vie de ses peuples, de maintenir et d'accroître la stabilité économique, de renforcer les relations entre les États membres et de contribuer au progrès et au développement du continent africain ». Toutefois presque 50 ans après sa naissance, l'organisation fait face à une crise existentielle. Par un communiqué du 28 janvier 2024, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont annoncé leur retrait « sans délai », invoquant notamment les attentes de leurs peuples, les sanctions « illégales et inhumaines et humiliantes » qui ont été prises à leur encontre, mais aussi l'instrumentalisation de l'instance par des forces étrangères.

27 janvier 2024

ACTU : Colombia: el Consejo de Seguridad destaca la importancia de garantizar la implementación integral del Acuerdo Final de Paz de 2016

Catherine MAIA, Carlos GONZÁLEZ

El apoyo que la Organización de Naciones Unidas (ONU) viene dando al Acuerdo de Paz desde su celebración en septiembre de 2016 entre el Gobierno colombiano y las extintas Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia-Ejército del Pueblo (Farc-EP), en aras de finalizar el conflicto armado interno que, desde 1960, ha dejado un registro de más de 9 millones de víctimas – que entre otras vienen acreditándose poco a poco al interior de los 11 macro casos que actualmente cursan al interior de la Jurisdicción Especial para la Paz (JEP) ha sido reafirmado a través de una declaración a la prensa del 18 de enero de 2024 del Presidente del Consejo de Seguridad correspondiente al mes de enero. La reiteración del pleno y unánime respaldo al proceso de paz en Colombia por parte de los Estados miembros del Consejo de Seguridad subraya la importancia estratégica que la comunidad internacional atribuye a la consolidación de la paz en el país y, más ampliamente, en la región.

23 janvier 2024

OUVRAGE : C. Santulli, P. Martin-Bidou (dir.), Le droit international pour un monde nouveau. International Law for a New World

Carlo SANTULLI, Pascale MARTIN-BIDOU

Façonné par l’opposition entre les deux Blocs à l’issue du second conflit, l’« ordre mondial » a été profondément transformé par la « dislocation » de l’Union soviétique, voici un peu plus de trente ans. L’âge de la maturité, ou du déclin, du monde unipolaire hégémonique qui a suivi, coïncidait avec le centenaire de l’Institut des Hautes Etudes Internationales (IHEI) de Paris, établi sur les cendres de la première guerre. C’était l’occasion de repenser le droit international, et d’imaginer son avenir, dans l’incertitude face aux équilibres géopolitiques nouveaux qui se mettent en place.

20 janvier 2024

ACTU : Quand l’onde de choc de la guerre à Gaza se prolonge en mer Rouge : entre attaques de navires par le groupe rebelle yéménite des Houthis et ripostes américano-britanniques

Catherine MAIA, Émilie HOARAU

Dans la nuit du 11 au 12 janvier dernier, les États-Unis et le Royaume-Uni ont conjointement bombardé des bases militaires situées au Yémen et contrôlées par les Houthis, un groupe rebelle sévissant dans le golfe d’Aden et revendiquant soutenir la cause palestinienne. Ces bombardements, renouvelés le 19 janvier par les États-Unis, sont intervenus en guise de riposte aux attaques répétées des Houthis depuis le 19 novembre 2023 envers des navires marchands et commerciaux en transit dans la mer Rouge, un axe crucial de navigation pour le commerce international, et après l’adoption d’une résolution par le Conseil de sécurité dans laquelle est exigée des Houthis la fin immédiate de leurs assauts.

12 janvier 2024

9 janvier 2024

OUVRAGE : K. Abderemane, P.-F. Laval (dir.), La déclaration Union européenne - Turquie. Ambiguïtés et devenir d'un modèle de gestion des flux migratoires

Karine ABDEREMANE, Pierre-François LAVAL

Sept années après son adoption, la déclaration UE - Turquie soulève toujours de nombreuses interrogations, aussi bien du point de vue des intentions politiques ayant présidé à son adoption que de sa nature juridique même. Perçue comme un véritable « modèle » de gestion des flux migratoires, elle est, plus encore, source d’inquiétudes : non seulement parce qu’elle utilise et détourne le droit européen dans le but d’organiser un système d’éloignement des frontières, contraire au droit international, en particulier au droit de l’asile, mais aussi parce qu’elle instrumentalise le droit international, avec pour stratégie durable celle d’un évitement des responsabilités des États membres de l’Union européenne, contraire au droit européen.

6 janvier 2024

ACTU : Guerre à Gaza : Israël accusée de « génocide » par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de Justice

Catherine MAIA

Le 29 décembre 2023, la République sud-africaine a introduit une requête devant la Cour internationale de Justice (CIJ), accusant Israël de commettre un « génocide » contre les Palestiniens à Gaza et demandant l’indication de mesures conservatoires. Dans sa requête introductive d’instance de 84 pages, l’Afrique du Sud affirme que, depuis le 7 octobre 2023 – date des attaques menées par le Hamas depuis la bande de Gaza vers les zones frontalières de l’État hébreux –, Israël « manque à son obligation de prévenir le génocide, ainsi qu’à son obligation de punir l’incitation directe et publique à commettre le génocide », et « s’est livré, se livre et risque de continuer à se livrer à des actes de génocide contre le peuple palestinien à Gaza ».

18 décembre 2023

ACTU : Stop the boats v. stop the UK-Rwanda scheme? The UK Supreme Court rules that the government’s plan to send asylum seekers to Rwanda is unlawful

Catherine MAIA, Shashaank BAHADUR NAGAR

On 15 November, in an eagerly awaited decision, the Supreme Court of the United Kingdom (UK) dismissed an appeal of the British Secretary of State in R (on the application of AAA (Syria) and others) v. Secretary of State for the Home Department and unanimously upheld the decision of the Court of Appeal that had correctly reversed the decision of the Divisional Court. The Supreme Court stated that there existed substantial grounds for believing that asylum seekers sent to Rwanda may be at risk of refoulement, being transferred to a country where they could be persecuted, mistreated, tortured or even killed. It thus confirmed the illegality of the controversial plan of Rishi Sunak's government to deport asylum seekers to Rwanda, irrespective of their origin, in case of illegal arrival on British soil, in line with its "Stop the boats" policy aimed at deterring people from undertaking dangerous journeys by sea and strengthenning border security measures.