20 septembre 2025

INFOS

23 juin 2022

OUVRAGE : R. Bachand, Subalterns and International Law: A Political Critique

Rémi BACHAND

What is the role of international law in the different societies of the world? What are its effects on the various relations of domination and exploitation that permeate and structure these societies? Should it be seen as being more favourable to dominant groups or to subalterns? Should the latter use international law as the main weapon in their fight against different forms of subordination, or should it be used only in certain strategic circumstances? This book proposes hypotheses to answer these and other questions.

21 juin 2022

ACTU : Dans l'affaire Merhi et Oneissi, prononcé de deux condamnations à perpétuité par contumace pour l’assassinat de Rafic Hariri : le chant du cygne du Tribunal spécial pour le Liban ?

Catherine MAIA, Elias Nabil HASSOUN

Le 16 juin, le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a prononcé deux condamnations à l’encontre d’individus impliqués dans l’attentat à la bombe perpétré à Beyrouth le 14 février 2005, qui a fait 226 blessés et causé la mort de 22 personnes, dont l’ancien premier ministre Rafic Hariri.

Ce verdict est à saluer en ce qu’il s’inscrit dans l’objectif de lutte contre l’impunité de la justice internationale pénale. Toutefois, à l’instar de ce qui s’est produit lors des précédents verdicts, il s’agit de condamnations par contumace de deux personnes qui ne seront probablement jamais livrées au TSL pour purger leurs peines.

16 juin 2022

ACTU : Nouvelles sanctions contre la Corée du Nord : le premier débat à l’Assemblée générale sur la motivation du double veto chinois et russe

Catherine MAIA, André-Marie GBÉNOU

Le 26 avril 2022, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait par consensus la Résolution A/RES/76/262 prévoyant que toute utilisation du veto au Conseil de sécurité provoquerait une réunion de l’Assemblée, l’ensemble des États membres étant conviés à débattre, y compris ceux à l’origine du veto invités à motiver leur décision. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que cette résolution connaisse sa première application, avec les vetos chinois et russe opposés le 26 mai à un projet de résolution, à l’initiative des États-Unis, visant à durcir les sanctions contre le régime nord-coréen, avec notamment une réduction des importations de pétrole brut et raffiné par Pyongyang. Le 8 juin, soit neuf jours ouvrables après le rejet par la Chine et la Russie de ce texte, un premier débat a eu ainsi lieu à l’Assemblée générale, salué par son président comme un débat « révolutionnaire » sur l’utilisation du droit de veto et, plus largement, sur la capacité du Conseil de sécurité à s’acquitter de son mandat en matière de paix mondiale.

13 juin 2022

ACTU : Le Conseil de sécurité et la lutte contre la piraterie maritime et les vols à main armée en mer dans le golfe de Guinée : quelques remarques sur la Résolution 2634 (2022)

Nouwagnon Olivier AFOGO

La « diplomatie normative » du Conseil de sécurité des Nations Unies continue de marquer son importance dans la lutte contre la piraterie maritime et les vols à main armée en mer dans le golfe de Guinée. À l’initiative du Ghana et de la Norvège, l’organe exécutif de l’ONU a adopté le 31 mai 2022, à l’unanimité de ses membres, la Résolution 2634 (2022), la troisième résolution consacrée exclusivement au golfe de Guinée. Cette adoption intervient dans un contexte où la région essaie tant bien que mal de se défaire de sa réputation de « foyer mondial » de la criminalité maritime.

10 juin 2022

OUVRAGE : B. Ramcharan, Modernizing the Role of the International Court of Justice

Bertrand RAMCHARAN

This book discusses the future role of the International Court of Justice (ICJ) in a world facing survival challenges. It discusses threats such as climate change, environmental degradation and pandemics, and argues that in the future the ICJ will need to carry out judicial, security and protection functions as it is the only organ of the United Nations (UN) that can discharge such functions in view of its independence and expertise. The author proposes that the ICJ can apply a hitherto unused jurisdictional provision in Article 36 of its Statute that allows it to deal with "all matters specially provided for in the UN Charter" and presents three examples of issues that would require the urgent attention of the ICJ: vaccine equity in a global pandemic, climate disaster, and mass movements of people across frontiers due to climate change and environmental degradation.

7 juin 2022

NOTE : Première Conférence des États parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires : de l’importance pour le Portugal ne de pas rester à l’écart

Catherine MAIA, Jean-Marie COLLIN, Sergio DUARTE

Du 21 au 23 juin 2022, les Nations Unies vont organiser à Vienne (Autriche) la toute première Conférence des États parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Le Portugal, contrairement à la majorité des États du monde, et spécialement des États de la communauté lusophone, est opposé à cette conférence, de sorte qu’il laissera son siège vide. Or, compte tenu de la guerre actuelle en Ukraine et des menaces nucléaires proférées par le président russe, Vladimir Poutine, il serait important que le Portugal change de posture en participant à cette importante réunion multilatérale en tant qu'État observateur.

3 juin 2022

OUVRAGE : R. Charvin, Répliques : droit international, relations internationales

Robert CHARVIN

Quel livre pensez-vous avoir dans les mains ? Rédigé par un éminent internationaliste à la longue carrière, homme de terrain fin connaisseur de l’Afrique comme de la Corée du Nord, infatigable militant de la cause des peuples, son essai est publié dans une maison d’édition de la rue Soufflot (bientôt « la » maison d’édition de la rue Soufflot, au train où vont les choses…) dont la spécialité est bien connue et porte pour sous-titre « Droit international et relations internationales ». La chose paraît donc claire et entendue. En l’ouvrant – sautant la préface, suivant cet excellent réflexe par lequel nous remettons sa lecture à plus tard ou à jamais, de sorte à aborder le texte avec l’esprit intact et non pollué par des impressions étrangères – l’internationaliste s’imagine donc pénétrer un paysage assez familier. Pourtant le titre – « Répliques » – a déjà planté un petit aiguillon de curiosité, voire de méfiance. En effet, comme on ne saurait, à proprement parler, « répliquer » au droit international ou aux relations internationales, il doit s’agir d’un peu autre chose…

28 mai 2022

OUVRAGE : F. Couveinhes Matsumoto, R. Nollez-Goldbach (dir.), La dénonciation des traités : techniques et politiques

Florian COUVEINHES MATSUMOTO, Raphaëlle NOLLEZ-GOLDBACH

Depuis 2016-2017, la dénonciation des traités s’est imposée comme un sujet crucial. Si cette question est devenue centrale, c’est en raison de la dénonciation « politique » des droits international et européens, dont les débouchés « juridiques » les plus évidents ont été le Brexit ainsi qu’une avalanche d’actes de rejet divers de la part de l’administration Trump. Depuis cette période, les manifestations de méfiance à l’endroit des instruments et institutions internationaux et européens se sont multipliées et diversifiées. 

20 mai 2022

REVUE : "Covid : une pandémie révélatrice de l’état du monde", Recherches internationales (n°122, octobre-décembre 2021)

Chloé MAUREL, Michel ROGALSKI

La pandémie de Covid-19, provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2, est apparue le 16 novembre 2019 à Wuhan, dans la province de Hubei en Chine centrale. La contagiosité et la gravité de ce virus a amené l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à alerter la Chine puis tous les États membres, et finalement à déclarer l’état d’urgence de santé publique de portée internationale le 30 janvier 2020, et à dénommer le phénomène « pandémie » le 11 mars 2020, les risques étant, dans tous les pays, la saturation des services de soins intensifs des hôpitaux et une mortalité dramatique, ainsi que la mise à l’arrêt de l’économie. De nombreux pays ont décidé des confinements, plus ou moins longs. La situation s’installe pour durer avec des améliorations à l’été mais aussi l’apparition de plusieurs variants, notamment « delta » (apparu fin 2020 en Inde) puis « omicron » (apparu fin 2021 en Afrique du Sud). Les organisations internationales, non seulement l’OMS, mais aussi l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), l’ONU et l’Unesco, se consacrent à émettre des avis et recommandations pour soutenir et orienter l’effort des États. Le Covid-19 aurait provoqué dans le monde au 1er janvier 2022 305 millions de malades et près de 5,5 millions de morts, chiffre qui selon plusieurs spécialistes serait fortement sous-estimé.

17 mai 2022

OUVRAGE : W. Huck, Sustainable Development Goals: Article-by-Article Commentary

Winfried HUCK

The UN Resolution Transforming our world: “the 2030 Agenda for Sustainable Development” set in forth at 1 January 2016 enshrines 17 Sustainable Development Goals (SDGs) including 169 targets and seems a conceptual, normative answer to the global fluid pattern of economic transformation, shortly: the globalisation. Against this background, the SDGs are embarking to the multileveled legal order, following different horizontal and vertical ways. The significance of the SDGs for the application of the law in the context of regulations of the international level within the UN and autonomous International Organisations appears to be clearly visible. On the vertical level regional cooperation such as the EU, ASEAN, CARICOM, are integrating the SDGs in different legal agreements and similar currently happens on the national level and not to forget the transnational level as well. This new Commentary covers the whole field of SDG law.

12 mai 2022

OUVRAGE : F. Staiano, G. Ciliberto (eds.), Labour migration in the time of COVID-19: inequalities and perspectives for change

Fulvia STAIANO, Giulia CILIBERTO

Since 2015, the Institute for Research in Innovation and Services for the Development of the National Research Council of Italy (CNR-IRISS) promotes projects on ‘Migration and Development’ with the view of offering innovative tools for sustainable migration.


The timely volume edited by Giulia Ciliberto, post-doc research fellow of the Institute, and Fulvia Staiano, Associate Professor of International Law at the University ‘Giustino Fortunato’ and Associate to CNR-IRISS, on Labour Migration in the Time of COVID-19: Inequalities and Perspectives for Change offers a wide and in-depth analysis of the consequences that migrant workers are facing in these days: as a vulnerable group, they have to cope with an unpredictable and exceptional situation – COVID-19 pandemics – adding elements of weakness to their already fragile state.