20 septembre 2025

INFOS

  • Multipol est un réseau international et interdisciplinaire de chercheurs et d’experts en droit international et relations internationales, provenant de milieux professionnels divers, tels que la justice internationale, la diplomatie, la recherche et la fonction publique internationale. Depuis sa création en 2006, Multipol a connu une audience grandissante. Le réseau fonctionne sur la base du volontariat de ses membres. Afin d'assurer sa pérennité, n'hésitez pas à vous joindre à nous et à participer par vos contributions : contact.multipol@gmail.com.
  • Médiathèque de droit international des Nations Unies (21 septembre 2020). La Division de la codification du Bureau des affaires juridiques vient d’ajouter les ressources suivantes à la Série de conférences et les Archives historiques du site Web de la Médiathèque de droit international des Nations Unies : une conférence par Mme Diane A. Desierto sur « Economic, Social and Cultural Rights in International Investment Law » (disponible en anglais) ; une note d’introduction par M. Gian Luca Burci sur la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, 2003 (disponible en anglais) ; et un historique de la procédure d’adoption de la Déclaration sur l’élimination de toutes les formes d’intolérance et de discrimination fondées sur la religion ou la conviction,1981 (disponible en anglais).
  • CPI (2 septembre 2020) : Mettant à exécution ses menaces, les Etats-Unis ont annoncé l’inscription sur la liste noire des Etats-Unis de Fatou Bensouda et de Phakiso Mochochoko, directeur de la division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération de la CPI, qui siège à La Haye, aux Pays-Bas. Leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis seront gelés et l’accès au système financier américain leur est barré.
  • C’est avec tristesse que nous avons appris, le 6 août, le décès de Charles Leben, ancien directeur de l'IHEI, professeur émérite, un esprit brillant, cultivé et d’une grande finesse naviguant avec aisance entre droit international, philosophie et théorie du droit, reconnu également pour sa modestie et sa bienveillance. Nos condoléances à sa famille et à ses proches.

11 octobre 2020

OUVRAGE : L. Burgorgue-Larsen, Les 3 Cours régionales des droits de l’homme in context. La justice qui n'allait pas de soi

Laurence BURGORGUE-LARSEN

Cet ouvrage a pour ambition de présenter la création et le fonctionnement des 3 Cours régionales des droits de l’homme qui se trouvent à Strasbourg, San José et Arusha. Incontestablement éloignées par un ensemble d’éléments d’ordre politique, juridique et sociologique, ces trois juridictions sont pourtant reliées par des éléments matériels et des questionnements communs indiscutables.
 

7 octobre 2020

OUVRAGE : SFDI, Extraterritorialités et droit international

SOCIÉTÉ FRANÇAISE POUR LE DROIT INTERNATIONAL

Quel défi les intrépides organisatrices du colloque d’Angers se sont lancé ! Un sujet immense, pour ne pas dire impossible, tentaculaire, d’une brulante actualité, évolutif et que l’on pouvait croire intraitable. Pourtant, le pari est tenu. Bien sûr, tout n’est pas dit et, comme Alina Miron et Bérangère Taxil le précisent dès l’avant-propos, il ne s’agissait pas de dresser un catalogue exhaustif des hypothèses dans lesquelles des problèmes d’extraterritorialité se posent. Mais un tableau général présentant toutes les facettes de ce thème multiforme a été dressé et tel est, me semble-t-il, la vocation des colloques de la SFDI dont la publication annuelle, combinée avec celle des journées d’étude, constitue progressivement une véritable encyclopédie du droit international – malheureusement trop mal connue en dehors du monde francophone. Et pas seulement pour des raisons de langue, également faute de publication en ligne – mais je ne désespère pas que l’on y vienne enfin... Ce sera, j’espère, un prochain chantier pour les précieuses éditions Pedone et mon successeur. 

5 octobre 2020

ACTU : Le droit des réfugiés à l’ère de la Covid-19 : bref aperçu des enjeux et perspectives de la session annuelle du Comité exécutif du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés

Joseph ALANGUE

Le Comité exécutif du Programme du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) tient sa 71e session du 5 au 9 octobre 2020 à Genève (Suisse). Dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19, le HCR a mis en place les conditions d’une participation hybride à cette session avec une participation en présentiel limitée et une participation à distance depuis les capitales des États.

30 septembre 2020

REVUE : International Journal of Human Rights (vol. 24, n°7, 2020)

Damien SHORT

The latest issue of the International Journal of Human Rights (vol. 24, n°7, 2020) is out, with a Special Issue on "The Relationship Between the European Convention on Human Rights and Wider International Law".

25 septembre 2020

OUVRAGE : G.L. Neuman (ed.), Human Rights in a Time of Populism: Challenges and Responses

Gerald L. NEUMAN

The electoral successes of right-wing populists since 2016 have unsettled world politics. The spread of populism poses dangers for human rights within each country, and also threatens the international system for protecting human rights. Human Rights in a Time of Populism examines causes, consequences, and responses to populism in a global context from a human rights perspective. It combines legal analysis with insights from political science, international relations, and political philosophy. Authors make practical recommendations on how the human rights challenges caused by populism should be confronted. This book, with its global scope, international human rights framing, and inclusion of leading experts, will be of great interest to human rights lawyers, political scientists, international relations scholars, actors in the human rights system, and general readers concerned by recent developments.

21 septembre 2020

OUVRAGE : B.N. Patel (ed.), National Security of India and International Law

Bimal N. PATEL

National Security of India and International Law is a pioneering inter-disciplinary scholarly exercise in the context of India. It offers first-of-its kind perspective on interplay between the needs, concerns and interests of the national security actors, means and institutions and inherent limitations and prospects of international law to achieve the national security objectives of India. The work analyses traditional and contemporary issues and challenges – water, natural resources, refugee management, use of force, nuclear doctrine, space developments, defense procurement and manufacturing and private players, among others. It aims to generate inter-disciplinary debate, teaching and research in this emerging field of national security.

19 septembre 2020

ACTU : Les Pays-Bas prêts à poursuivre la Syrie pour torture devant la justice internationale

Catherine MAIA

Le 18 septembre, les Pays-Bas ont annoncé leur décision de tenir la Syrie pour responsable, en vertu du droit international, de « violations flagrantes des droits humains », une décision qui pourrait conduire la Cour internationale de Justice (CIJ) à se prononcer sur la responsabilité de Damas.

C’est par le biais d’une note diplomatique adressée à l’ambassade de Syrie à Genève que les Pays-Bas accusent officiellement le régime syrien d’avoir commis de graves violations des droits humains et, plus précisément, d’avoir violé à grande échelle la Convention des Nations Unies contre la torture. En ce sens, les Pays-Bas estiment que, « par son incapacité à prévenir et à punir les actes de torture commis par ses agents publics ou toute autre personne agissant à titre officiel, [la Syrie] a violé plusieurs obligations consacrées dans la Convention contre la torture ».

15 septembre 2020

REVUE : "Sahel, terres de conflits", Recherches internationales (n°117, janvier-mars 2020)

André BOURGEOT

Depuis l’intervention militaire franco-britannique, puis celle de l’OTAN en Libye (du 19 mars au 31 octobre 2011) et l’assassinat du colonel Qaddahfi, survenu à Syrte le 20 octobre 2011, l’ensemble de l’espace saharo-sahélien connaît de sérieuses et graves crises qui affaiblissent les États concernés et dont les conséquences sont multiples.

10 septembre 2020

OUVRAGE : J. Andriantsimbazovina, P. Kabou (dir.), Laïcité et défense de l'État de droit

Joël ANDRIANTSIMBAZOVINA, Patrick KABOU

Depuis leur naissance, les religions traversent les sociétés. L'histoire passée et contemporaine montre qu'elles portent en elles à la fois la paix et la guerre. Elles offrent une morale et permettent à des milliers de personnes pratiquantes ou non de vivre ensemble sans acrimonie, tant que la liberté de conscience et que le libre exercice des cultes sont respectés. Malheureusement, on peut constater que tel n'est pas toujours le cas dans de nombreux coins du globe.

5 septembre 2020

POINT DE VUE : La guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan : les affrontements de Tovuz et les difficultés d’une solution pacifique

Fazil ZEYNALOV

Le 12 juillet 2020, alors que le monde était confronté à la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, les hostilités ont repris aux frontières internationales entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, causant des dizaines de morts de part et d’autre. Les troupes régulières de l’Arménie ont franchi les frontières internationales pour attaquer les positions azerbaïdjanaises dans la région de Tovuz (un district frontalier avec l’Arménie), mais ont rencontré une forte résistance des forces armées nationales les obligeant à se retirer. Les affrontements ont duré quelques jours et l’usage de l’artillerie, de mortiers et de drones ont témoigné de l’intensité des combats.

3 septembre 2020

OUVRAGE : J.C. Simeon (ed.), Terrorism and Asylum

James C. SIMEON 

Terrorism and Asylum, edited by James C. Simeon, explores terrorism and asylum in all its interrelated and variable aspects, and permutations. The critical role terrorism plays as a driver in forced displacement, within the context of protracted armed conflict and extreme political violence, is analyzed. Exclusion from refugee protection for the alleged commission of terrorist activities is thoroughly interrogated. Populist politicians’ blatant use of the “fear of terrorism” to further their public policy security agenda and to limit access to refugee protection is scrutinized. The principal issues and concerns regarding terrorism and asylum and how these might be addressed, in the public interest while, at the same time, protecting and advancing the human rights and dignity of everyone are offered.